Son amour pour le pays, sa foi en la jeunesse camerounaise, son envie de collaborer, sa vision actuelle de la musique. Voilà quelques points focaux sur lesquels Stanley Enow s’est appesanti lors d’une interview accordée en prélude à la sortie de son prochain album.

Hello Stanley Enow, how are you?

S.E : Hello père! Je suis debout par la grâce de Dieu.

Qu’est ce que ça t’a fait de retourner à dernièrement à Bafoussam ta ville d’enfance ?

Si l’Afrique c’est la terre mère, pour moi Bafoussam c’est la « Terre-père ». Ca m’a fait beaucoup de joie et d’émotions d’y retourner. C’est là où on a appris à jouer au foot , à aller au puit chercher de l’eau. La pelouse où j’ai joué c’est sur elle que j’ai récemment fait mon concert devant des milliers de jeunes . Revoir mes trajets d’enfance, des images nostalgiques et surtout mon école primaire qui est délabrée. Je souhaite d’ailleurs la rénover si Dieu m’en donne les moyens

Dans ton nouveau single « Casanova », on écoute quelques parties où tu reprends des séquences de Mink’s et Mr Leo. C’est un big up?

Si en effet, car pour moi, ceux sont des artistes talentueux qui font de belles chansons et que j’admire. Je l’ai fait sans réel calcul, en écrivant les paroles, les extraits de chant « Partout » de Leo et « Mamahhhh » de Mink’s me sont venus à coeur et j’ai décidé de les ajouter pour faire un clin d’oeil à mes frères.

Comment va s’appeler ton 2e album? et pourquoi?

L’album s’appellera Stanley VS Enow. Enow le fils de mon père. Stanley le gars des “élobi” de Douala. Ce sera un mélange de mes deux personnalités, le bad boy et le peace & love man que je suis.

A quoi s’attendre dans ton prochain album ?

– En termes de Featuring

Pour ce coup j’ai misé sur le bercail à la différence du premier qui était plus continental en collaborations. J’ai invité de nombreux frères de la jeune génération sur l’album: Locko, Daphne, Tzy Panchak, Mimie. On aura le grand Rabah Rabbi (Petit pays) sur une chanson, une autre avec Fally Ipupa, mais aussi les titres que vous connaissez déjà notamment « Caramel » avec Davido & « Adore You » avec Mr Eazi. Le prods quant à elle viendront de tout le continent, mais la plupart sont confectionnées par mon allié Softouch.

Stanley Enow et Locko en studio le mois dernier

– En termes de musique

Moi je ne fais pas du chant chanté au sens strict, je fais de la vibe. Je fais du rap à la base, mais les beats ont changé. Je suis tombé amoureux de la guitare en côtoyant Fally et d’autres artistes. Faire des punchlines n’est pas évident mais je prône plus pour la musicalité et l’ouverture. J’apprend les chants, les harmonies. L’album sera un album à double facette. Je kick lourd sur des gros sons que vous écouterez car je reste un rappeur dans l’âme. Il y’aura aussi des hommages et des sampling de Classiques Africains connus.

Quel est ton regard aujourd’hui sur la musique Camerounaise ? 

Je pense qu’il y’a une nette évolution, des talents nombreux, mais surtout je pense que l’on doit faire les choses ensemble. Des collaborations comme celles que j’aurai dans mon album. La jeunesse doit rayonner et prendre sa place dans la culture. Il faut qu’on soit tous installés sur le fauteuil royal de la musique Africaine et mondiale. Je souhaite vraiment que tous les artistes Camerounais gagnent leurs vies grâce à leur art. Je ne veux plus qu’on ait cette image du mendiant comme c’est arrivé pour certains aînés.

Aujourd’hui, tu es millionnaire, tu es propriétaire d’un label. Quelles sont tes ambitions?

Pour cette année en particulier, je souhaite gagner beaucoup d’argent cette année. Cet argent sera investi dans ma fondation « Stanley Enow Fondation », je veux construire des écoles et aider les plus démunis dans le pays, c’est très important pour le développement et cela me tient à coeur.

Ces dernières années, tu as été ambassadeur pour les marques Guinness et Bicec, comptes-tu continuer à capitaliser autant sur ton image?

Par rapport au Brand endorsement, je crois qu’aujourd’hui je peux aussi toucher l’international. Puma nous aime bien et peut-être il y’aura une collaboration pour une collection « Motherland« . Biensûr si une marque/ entreprise souhaite collaborer avec moi pourquoi pas?

Y’a t’il déjà une date calée pour la sortie de l’album?

Pour le moment non, mais il sortira cette année (2018). Le clip de « Casanova » arrive, d’autres morceaux vont suivre. Notamment la collaboration avec Locko et Tzy Panchak. Je veux faire une grosse sortie et je souhaite me faire accompagner par tous les artistes présents sur le disque lors de ma future tournée nationale.

Un mot pour la fin?

Je dis merci à tous ceux qui m’ont soutenu depuis le début, notamment Bill Nyame de Believe records chez qui j’ai enregistré le tube Hein père, Shamack qui m’a fait un gros clip, Stéphane Akam chez qui j’avais mastérisé mes songs. Je dis un grand merci à tout le public Camerounais. Je compte d’ailleurs sur leur soutien pour aller plus loin comme ils l’ont fait depuis « Hein père » en 2013. Je suis un enfant du Cameroun, j’appartiens au Cameroun. Ma prière pour la jeunesse c’est qu’elle évolue. Ensemble on peut faire des grandes choses. Je ferai tout, même sans être parfait, pour porter haut sa voix. Je l’aime tant et je prie pour elle tous les jours.

Merci Stanley pour cet échange.

S.E : C’est moi qui vous remercie. God bless.

Repost from Voila-moi blog

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page