Instrument de musique, Africain, la Sanza est constituée d’une sorte de clavier en métal ou en bambou accordé  et d’une caisse de résonance. On en joue sur les lames avec les deux pouces alternativement, parfois complété par l’index droit. Les occidentaux l’appellent le clavier à pouces africain. Appartenant à la famille des lamellophones, la sanza produit des notes tirées, un groove particulier et un son aiguë faisant très souvent des notes joyeuses. Elle a aussi la particularité de produire à la fois des sons acoustique et percussions.

En effet il existe plusieurs types de sanza et l’instrument porte plusieurs noms selon le pays. Instrument présent dans toute l’Afrique, la sanza est aussi appelée likembé ou mbira. La « sanza » se joue dans toute l’Afrique centrale mais on la trouve aussi dans la région des Grands lacs, en Afrique australe (chez les Shona) et en Afrique de l’Ouest.

Au Cameroun où on la nomme « likembe dza vadzimu » ou « mangambeu », elle est un moyen de communication entre les vivants et les morts.  Telles sont les explications de Francis bebey qui en est l’un des artistes l’ayant popularisé dans le monde dans le monde.

La sanza a plusieurs configurations en termes de formes selon sa conception. Aujourd’hui, répandue dans le monde, il en existe plus d’une variété de design. Cet instrument traditionnel s’est popularisé par des rythmes traditionnels de l’ouest Cameroun. Aussi dans des semi-urbains tels que le mangambeu, bendkin, le tchamassi. On retrouve la sanza dans des chansons d’artistes tels que Pièrre Didi Tchakounté, André marie tala, Saint bruno.

 

Source: voila-moi.com

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page