You cannot copy content of this page

Appel à candidatures pour le Festival YAPHOTO 2019

En prélude au troisième festival YAPHOTO en Mars 2019, un appel à candidatures international vient d’être lancé dans les domaines de la photographie, la vidéo, l’animation et l’installation. Les intéressés auront jusqu’au 20 Septembre 2018 pour envoyer le dossier de candidature.

Cet appel concerne les photographes et les artistes vidéo quel que soit leur lieu de résidence, poursuivant une démarche artistique liée à l’image photographique et ses diverses approches. Ils devront également soumettre 10 à 15 photographies en format JPG 300dpi avec nom, titre et année, ainsi qu’un CV et une biographie de 850 signes et un texte de 1500 signes expliquant la vision du photographe, la relation entre les travaux proposés et la thématique proposée.

En ce qui concerne les vidéos, les candidats sont appelés à envoyer une sélection du ou des films avec titre et durée, un texte de 1500 signes sur la vision du vidéaste et la relation entre les travaux proposés et la thématique du festival, un document sur la liste des films envoyés et un synopsis pour chaque vidéo proposée.

Le thème retenu pour le festival YAPHOTO 2019 est « Rémanences ». Ce choix se justifie par le fait qu’il vient questionner la pertinence de l’image comme outil d’investigation des mutations du monde. Pour le directeur artistique du festival, Yves Chatap, « Cette nouvelle édition marque une volonté de regarder les pratiques photographiques en cours et de faire émerger de nouveaux regards sur l’image. La rémanence au sens propre évoque le phénomène par lequel une empreinte visuelle subsiste, même après sa disparition dans notre rétine et dans notre souvenir ».

Le festival YAPHOTO est une initiative qui voit le jour dans le but de promouvoir la photographie contemporaine au Cameroun et à l’international. Dans une interview accordée au blog de Claire Nini en 2017, les fondateurs Landry Mbassi et Christine Eyene confiaient que ce festival est né du constat d’absence de lieux de diffusion et de promotion autour de la photographie au Cameroun et par conséquent du faible taux d’adhésion ou d’engouement chez les jeunes photographes camerounais à produire des œuvres en dehors du « champ commercial ». Il favorise les découvertes, la transversalité des rencontres entre les artistes et le public camerounais et les professionnels du monde entier.

Follow and share if you liked
error0

La rédaction

Next Post

Marya Surya Gotom : « Les gens préfèrent se vêtir à "l'européenne" alors que nous avons une richesse et une culture à défendre et à promouvoir »

ven Août 31 , 2018
Cette semaine, nous faisons un arrêt pour découvrir un autre jeune talent camerounais aux multiples casquettes parmi lesquelles celle d’artisane du nom de Marya Surya Gotom. Marya Surya Gotom est surtout réputée pour son habileté à transformer le pagne africain pour un résultat qui fait sans doute unanimité auprès […]

Archives

Follow by Email
Facebook
Facebook
Instagram0