Arts visuels: Ces artistes camerounais qui se sont démarqués en 2019

L’année 2019 au Cameroun a été très active tant dans le 7e art que dans la musique comme vous aurez pu le constater dans nos articles précédents.

Lire aussi “Top 10 des films qui ont fait parler d’eux en 2019”

Toutefois, de manière générale, nous constatons au quotidien une volonté des acteurs et artistes de différentes disciplines artistiques de faire vivre leur art. Et cette volonté est aussi perceptible dans les arts visuels où nous avons recensé pour vous, 10 artistes visuels qui se sont démarqués en 2019, en nous basant sur leur actualité tout au long de l’année.

Lire aussi “Ces albums qui ont marqué l’année 2019”

  • Barthelemy Toguo : Artiste pluridisciplinaire
Barthélemy Togou/ DR

Véritable ambassadeur du talent artistique camerounais, Barthélémy TOGUO aura passé son année 2019 « entre deux avions ». De Paris, à Londres en passant par Douala, l’artiste a pris part à de nombreux évènements artistiques à travers le monde.

Il a entre autres :

  • Eté le parrain de la délégation camerounaise d’artistes qui ont exposé au Salon « Révélations» organisé dans le cadre de la Biennale Internationale Métiers d’Art et Création, à laquelle le Cameroun prenait part pour la première fois.
  • Participé à l’exposition itinérante panafricaine organisée par la Fondation pour le Développement de la Culture Contemporaine Africaine et où ses œuvres ainsi que celui de 28 autres artistes ont fait le tour du continent.
  • Procédé au vernissage de sa série « Wouri, Donga, Sanaga » qui comme son intitulé l’indique, renvoie aux fleuves et rivières qui bercent le Cameroun le 05 septembre 2019 à la Galerie Leong Editions à Paris.
  • Exposé son œuvre « Terre Inconnue » lors du Festival Les Traversées du Marais qui s’est tenu du 06 au 08 septembre dernier en France.
Quelques tableaux de la série “Wouri, Donga, Sanaga”
  • Participé à l’édition 2019 du « Miami Art Basel » où il a exposé son œuvre intitulé « DYNASTIE ». Le peintre était aussi présent à la Biennale Internationale de Sculptures de Ouagadougou et à la Biennale des Jeunes du Congo qui a eu lieu du 20 au 21 novembre dernier.
  • Pris part à la deuxième édition de la foire d’art contemporain « Douala Art Fair» qui s’est déroulée du 31 mai au 02 juin dans la cité économique. Et aux côtés d’une vingtaine d’artistes, il participe à l’exposition « Retours à l’Afrique » organisé par Bandjoun Station et qui s’est ouverte le 15 novembre 2019 et va s’achever le 30 juin 2020.
  • Christo Beks : Artiste Graffeur
Christo Beks lors de la journée “Au Coeur des Arts” le 7 décembre 2019 à Douala

Entre la journée « Au Cœur des Arts », la Rentrée Culturelle et Artistique Nationale (RECAN) et le GRAFF’UP FESTI l’année 2019 aura été bien chargée pour Mbena Christo de son nom d’artiste Christo Beks. Véritable passionné de l’art urbain ou Street Arts, cet artiste grapheur a initié  l’année dernière le GRAFITOUR, un concept qui a permis de faire connaitre « le graffiti » aux élèves à travers des ateliers de dessin et de peinture.

Il part a par ailleurs fait partie du panel de discussions lors de la 2e édition de la journée « Au Cœur des Arts » qui s’est tenue à Douala sous le thème : « L’art : pilier de la promotion touristique du Cameroun ».

Aux côtés de ses confrères, il a pris d’une part active à la Rentrée Culturelle et Artistique Nationale 2019 au Musée National de Yaoundé dans le pole « Arts de la rue et de l’espace public ».

Comme c’est le cas depuis 2017, il a organisé la 3e édition du GRAFF’UP FESTI dont il est le promoteur. Un évènement qui comme son nom l’indique s’inscrit dans la vision de cet artiste en mal de reconnaissance de son art.

  • Ange Kayifa : Artiste contemporaine

A travers une exposition multimédia intitulée « Silence », organisé du 03 au 24 octobre dernier à l’Institut Français de Yaoundé, cette jeune artiste a abordé le sujet du harcèlement et des violences sexuelles que subissent les femmes. « Silence » est un clin d’œil que l’artiste a fait aux femmes qui subissent des violences et se laissent museler par le silence par peur d’être jugées par leur famille ou d’être rejetées.

Cette exposition 3 en 1 puisqu’elle associait  la photo, la performance vidéo et l’installation, a permis à Ange Kayifa de mener son combat de femme, celui de dépasser l’état de personne objet à l’état de personne sujette.

  • Dieudonné Fokou : Artiste plasticien
Dieudonné Fokou/ DR

Les œuvres de ce plasticien et sculpteur ont été présentées au cours de l’exposition « Entrée en Matière » organisée dans le cadre de l’évènement d’art « 104 CENTQUATRE » qui se tenait du 26 septembre au 25 octobre 2019 à Paris, en France.

Par ailleurs, il a signé la réalisation de la couronne du concours de beauté Miss Cameroun – France 2019.

Les dernières créations originales de Dieudonné Fokou ont été présentées le 26 septembre dernier à la galerie B’ZZ de Paris.

Entre autres occupations, l’artiste dispense des ateliers de formation dans certaines écoles au Cameroun, en Allemagne et en France.

  • Jean David Nkot : Artiste peintre

Du 25 juin au 06 juillet 2019, Jean David NKOT a présenté sa série « Les indésirables », qui fait une restitution d’une recherche conduite sur le parcours et les conditions d’accueil des migrants en France. L’exposition a eu lieu dans la capitale kényane, Nairobi.

Avec 12 autres artistes, il a présenté ses œuvres lors de l’exposition « Concorde »  organisée par la galerie Bolo L’Espace Art & Culture. Dans la même galerie, le peintre a participé le 05 décembre dernier, à l’exposition « Happy End » autour du thème « La fin glorieuse ».

Tableau extrait de sa série ” les indésirables”

Jean David NKOT a fait partie de la vingtaine d’artistes qui ont présenté leurs œuvres dans le cadre de la 1ère édition du Ruinart Festiv’art qui s’est tenue du 21 au 26 octobre au Cameroun.

  • Perez Mekem : Artiste photographe
Perez Mekem/DR

Il a remporté le prix Grand public 2019 lors du « Concours Photos 237 » sur le thème : « Perception du vieillissement ».

Le 20 juin 2019, le public a pu découvrir ses travaux lors de l’exposition baptisée « Empreintes » qu’il a organisé au Cake’Arts, une exposition qui renvoyait aux bases de la photographie principalement le story-telling.

  • Yvon Ngassam : Artiste pluridisciplinaire

Yvon Ngassam a pris part à la 12e édition de la Biennale de la Photographie Africaine de Bamako à travers sa série multimédia « I have a dream », une installation à découvrir au Conservatoire des Arts du Mali depuis le 22 décembre dernier. Sur invitation du collectif de photographes maliens « Yamarou Photo », l’artiste a partagé son expérience  et exposé ses travaux à la Galerie Medina au Mali le 25 novembre 2019.

Dans le cadre de « Novembre-numérique » un événement organisé par l’Institut Français de Yaoundé, Yvon Ngassam a rassemblé une dizaine de ses collègues d’arts visuels autour de l’exposition « Instan’art », qui est une réflexion sur la mise en espace, la diffusion et l’accès pluriel à l’art.

Installation multimédia intitulée “METCHE: la voix de la résilience” présentée lors du festival YAPHOTO 2019
  • Beya Gille Gacha : Artiste plasticienne

Elle est l’une des lauréates en 2019, du Prix Leridon qu’elle a remporté à la Biennale Internationale de Sculpture d’Ouagadougou au Burkina Faso (BISO). Un prix qu’elle doit à  sa série «d’ORANTS » à travers laquelle l’artiste aborde  les thèmes de l’enfance et de la construction de l’être.

Tableau extrait de sa série “d’Orant”

Ses travaux ont été présentés lors de l’édition 2019 de la foire « 1-54 Contemporary African Art Fair » à New-York, aux Etats-Unis.

Du 15 mars au 25 avril dernier, une sélection de ses sculptures a été exposée à la Galerie de L’escale à Levallois en France, c’était dans le cadre de l’évènement : « AFRO : Rencontres avec des Afriques ».

Dans le cadre de la célébration de la journée de la femme, Beya Gille Gacha a proposé une série «Bby women only », dont l’exposition a eu lieu à la Galerie Nelly Wandji du 07 au 24 mars 2019 en France.

Elle a fait un tour au Bénin en février pour exposer des travaux qu’elle a réalisé sur le thème : « Vanités et Cultes des Ancêtres, rapport à la mort et la libération ». Plus tôt en Janvier, la sculpteuse exposait une série de ses œuvres à la Galerie de l’ISA à paris, en marge de la Journée Mondiale de la Culture Africaine.

  • Boris Anje : Artiste peintre

    Toile de Boris Anje qui sera exposée lors du “African Space Art Project 2020”

Du 08 au 11 novembre 2019, le jeune artiste peintre camerounais a exposé ses toiles introspectives sur la nature humaine, à l’occasion de la Foire d’Art Contemporain et de Design sur l’Afrique (AKAA).

La même année, il a participé à une exposition organisée à Berlin, en Allemagne, par l’agence SAVVY Contemporary.

Boris Anje a également été sélectionné pour participer à l’édition 2020 de la foire « 1-54 Contemporary African Art Fair » qui va se tenir au mois de mai à NewYork. Cette année aussi il prendra part au « African Space Art Project » (ASAP) aux côtés d’une centaine d’autres artistes africains.

“Voici l’homme”, l’une des toiles de Marc Padeu vendue aux enchères

C’est sans doute l’artiste visuel qui aura secoué le marché de l’art africain en 2019. En effet, lors de la vente aux enchères organisée par la maison Piasa, deux toiles de l’artiste (ont été vendues à plus de 150.000 euros l’unité soit environ 200.000.000 de FCFA pour les deux œuvres. Une prouesse pour ce jeune artiste d’à peine 30 ans et qui était considéré jusque-là comme un « No Name ». Ce qui n’est certainement plus le cas après un tel exploit. Comme quoi « aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années ».

Like and share if you liked!

La rédaction

Next Post

« Au Cœur des Arts »2019 : Une 2e édition autour de la destination Cameroun

dim Jan 19 , 2020
Tenu le Samedi 7 décembre 2019 à la Maison des jeunes et culture de New-Bell à Douala, l’évènement annuel « Au Cœur des Arts » organisé par l’équipe de Kulture Master, a renouvelé son engagement pour la promotion de l’art au Cameroun. Sous le thème « L’art : pilier de la […]

Archives

You cannot copy content of this page