Tenu le Samedi 7 décembre 2019 à la Maison des jeunes et culture de New-Bell à Douala, l’évènement annuel « Au Cœur des Arts » organisé par l’équipe de Kulture Master, a renouvelé son engagement pour la promotion de l’art au Cameroun.

Sous le thème « L’art : pilier de la promotion touristique du Cameroun », l’événement qui était rendu à sa deuxième édition a réuni divers public ce jour à la Maison des Jeunes et des Cultures de Newbell. Les convives ont eu droit à une programmation assez chargée minutieusement préparée par nos soins. Entre le débat qui portait sur le thème mentionné plus haut, les projections, les expositions et les performances, tous les éléments étaient réunis pour passer un agréable Samedi.

Retour sur la journée « Au Cœur des Arts » acte 2 organisée en collaboration avec la Maison des Jeunes et des Cultures de Newbell

Le premier point de l’agenda portait sur les échanges dont la première phase a été assurée par trois jeunes artistes chacun doués dans son domaine, à savoir le photographe Max Mbakop, le grapheur Mbena Christos dit Christo Becks et le chef de cuisine Stéphane Kamga.  de l les panelistes de la journée ont su développer ce thème pour la compréhension des participants. A l’issue de cette séance de discussion menée par Ines Maelle Papgouo, tous étaient unanimes sur le fait qu’il est plus que jamais important que les médias jouent un rôle pratique dans la promotion de la culture camerounaise, ce qui va naturellement contribué à la promotion de notre pays touristiquement parlant.

Pour la suite et la fin de cette articulation de la journée, nous avons reçu dans le panel le réalisateur et producteur Ebenezer Kepombia avec à ses côtés l’activiste culturelle  Viviane Maghela. Sur un ton assuré, ce parrain de l’industrie cinématographique a milité pour un retour au naturel. En effet, conscient de la valeur culturelle et économique des films et séries camerounaises, il a insisté sur ce qui les rend unique sur le marché mondial du cinéma.

« Au Cœur des Arts », véritable carrefour des arts

Cette journée comme son intitulé l’indique est un rendez-vous important où nous avons souhaité célébrer le maximum de disciplines artistiques et cela passe également par des projections d’arts visuels. A cet effet, le public a pu découvrir des œuvres réalisées par des jeunes peintres, photographes et dessinateurs camerounais encore méconnus du public pour la plupart.

A la différence de la première édition, les expositions étaient portaient une thématique précise qui était celle de tourisme camerounais. Ainsi, les artistes Raoul Wansi, Aubin Dassie, Maxime de Kongui, Nkwelle Jones et Steve Ondoua ont relevé le défi de réaliser en peu de temps des travaux correspondant au thème. Rappelons que cette rubrique de l’événement a fait des heureux curieux ce jour qui n’ont pas manqué d’adresser des mots d’encouragement à ces jeunes artistes.

Comment parler d’une journée « Au Cœur des Arts » sans performances ? Comme à l’édition de 2018, l’assistance a eu droit à deux spectacles ce jour. Le but étant de faire découvrir et mettre en avant les différentes formes d’expressions d’arts, l’équipe de Kulture Master cette année a opté pour l’humour et l’art performance.

De ce fait, le jeune humoriste Ignace Essounga nous a fait l’honneur de se produire lors de cette deuxième journée. Tandis qu’Alan Patrick Nsumbi, jeune artiste pluridisciplinaire nous a ébloui avec ses talents de performer au cours d’un spectacle en plein air autour de la promotion de la paix et de la préservation de nos espaces.

Un autre pan de « Au Cœur des Arts » 2019 était bien les projections de courts métrages camerounais, à savoir « Point de vue » de Frank Thierry Lea Malle, une fiction de 13 minutes dans laquelle le scénariste et réalisateur met en avant un aspect important de notre culture : les langues maternelles et « Un day de matta », un film d’animation de 13 minutes réalisé par Antoine Onomo qui a été diffusé en exclusivité au public de Douala.

Le bonus ?

Pour son deuxième essai, l’équipe de Kulture Master a tenu à donner un espace d’expression aux tout-petits à travers un atelier d’initiation au dessin et à la peinture qui a été animé des mains de maître par le jeune artiste Roger Walsou venu de Yaoundé. Ont pris part à cet atelier une dizaine d’enfants, qui, à la fin de la séance brandissaient avec fierté leurs travaux qu’ils ont gentiment remis à leurs accompagnateurs.

« Au Cœur des Arts » loin d’être un simple concept, se veut être un évènement fédérateur des différents acteurs des arts au Cameroun, ce qui passe aussi par une implication collective. C’est sous une ambiance conviviale et joviale que s’est refermée cette deuxième édition de ce rendez-vous dont nous espérons ne tardera pas à rentrer dans les habitudes des camerounais.

A travers cette initiative, outre les plateformes informatives, l’équipe de Kulture Master est résolument engagée à contribuer à sa manière à la vulgarisation des arts pratiqués par des camerounais.

Toutes les photos de l’événement ont été prises par Georges Tankam

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page