Les choses se peaufinent désormais à quelques jours du Festival Panafricain de Films d’Ecole de Yaoundé (First Short) édition 2018. En effet, l’association CinéVision, principal organisateur de l’événement était face à la presse ce 30 Mars pour présenter les différentes articulations du festival en la présence de son délégué général, Césaire Mouté.

La mise sur pied du Festival Panafricain de Films d’Ecole de Yaoundé part de l’envie de ses organisateurs d’inviter le public dans les salles afin de savourer les chefs d’œuvres des étudiants en art du spectacle de l’université de Yaoundé 1 et c’est ainsi que 4 ans plus tôt le premier First Short a eu lieu. Le rêve s’est poursuivi jusqu’à la 5e édition, raison pour laquelle le comité d’organisation a voulu en faire une édition spécial-anniversaire. A cet effet, c’est la salle Sita Bella du ministère de la communication qui servira de cadre pour la tenue de cet événement du 11 au 14 Avril 2018.

Au cours de cette édition spéciale, un arrêt majeur sera effectué sur la question de la promotion du cinéma camerounais dans les chaînes de télévision locales. Cela se fera au cours d’une conférence débat sur le thème « Télévisions camerounaises et promotion du cinéma local : enjeux et perspectives » et à laquelle prendront part des responsables de chaînes de télévisions privée et publique et des producteurs tels Nabe Daone et Marius Bonfeu le 12 Avril prochain. Le choix de cette thématique tel qu’expliqué par Césaire Mouté, réside sur les difficultés que rencontrent les cinéastes camerounais à faire diffuser leurs productions dans les chaînes de télévision locales.

Le Festival Panafricain de Films d’Ecole de Yaoundé sera également marqué par une rencontre de football qui va opposer les cinéastes camerounais aux journalistes locaux le 14 Avril 2018, par ailleurs jour de la clôture du festival. Pour le délégué général du First Short, le but de cette activité est de renforcer les liens avec les hommes de médias et dans la même lancée de leur exprimer leur gratitude pour leur accompagnement depuis le début de l’aventure en 2014.

Toutefois, le First Short 2018 ne se verra pas privé de ses activités habituelles, à savoir un atelier de formation sur l’initiation à l’écriture du scénario qui sera animé par l’association des scénaristes du Cameroun, Extérieur Jour du 2 au 7 Avril 2018 au siège de l’auto-école Kassap. Toujours parmi ses activités, le First Short aura pour articulations une visite guidée dans une chaîne de télévision pas encore déterminée ; des rencontres B to B avec les maisons de production Creation Drive et Nabe Daone Entertainment ;  des projections de films en salle et dans les quartiers, parmi lesquels « Leçons » de Patrick Timbe, « Moi, moche et vivant » de Justin Kpatcha et « Up shot’s » de Ymolujo Ytemben qui seront projetés le jour de l’ouverture. La grande apothéose sera la remise des prix aux différents lauréats des catégories en compétition et la coupure du gâteau d’anniversaire au soir du 14 Avril 2018.

En ce qui concerne les films retenus pour les différentes compétitions, la liste a été récemment publiée. Parmi les nominés, l’on retrouve des réalisateurs nationaux et internationaux repartis dans les catégories : « fiction », « documentaire » et « espoir ».

Par ailleurs, le jury qui va délibérer est présidé par la réalisatrice en service à la CRTV, Yolande Ekoumou Samba. A ses côtés, nous avons le critique de cinéma et enseignant John Mbapou, la réalisatrice et productrice Carine Ezembe et la journaliste Maimounatou Bourzaka. Le constat est alors clair ! Le jury est majoritairement constitué de femmes, ce qui d’après les organisateurs est un hommage rendu à ces dernières compte tenu du mois de la femme qui arrive à sa fin.

Le Festival Panafricain de Films d’Ecole de Yaoundé est un événement organisé dans le but de créer un espace d’échange et de diffusion des films d’école ; de manager et accompagner des jeunes talents dans les projets artistiques et de développement ; d’offrir un regard sur le monde à travers les différents genres cinématographiques et promouvoir le cinéma en tant que facteur capable de participer au développement du Cameroun entre autres. C’est d’ailleurs ce qui justifie le choix de l’organisation à collaborer particulièrement avec des jeunes producteurs qui auront pour rôle de détecter des projets pendant le festival.

Le rendez-vous est donc pris pour le 11 Avril prochain pour l’ouverture du Festival Panafricain de Films d’Ecole de Yaoundé 2018, une édition spéciale car le festival soufflera sur sa 5e bougie.

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page