You cannot copy content of this page

Echos de la RECAN 2019 à Douala: Le pôle arts cinématographiques clôture après l’heure

C’est quelques semaines après la Rentrée Culturelle et artistique du Cameroun (RECAN) que le pôle arts cinématographiques et audiovisuel du Littoral a procédé à la clôture de ses activités. C’était Samedi 20 octobre au cours d’une rencontre à la maison des jeunes et des cultures de Newbell.

Ouverture de la RECAN 2019 à Douala: les cinéastes portant un message à l’endroit des chaines de TV locales/ DR

L’articulation majeure de cette cérémonie qui s’est déroulée en présence de plusieurs acteurs du 7e art a été la remise des certificats aux cinéastes qui ont participé à la réussite des  activités de ce pôle. C’est dans une ambiance chaleureuse que le coordonnateur dudit pôle, André Youmbissié a procédé à la remise des certificats de participation aux cinéastes du littoral dans la continuité de la RECAN 2019.

Le fait marquant de cette cérémonie de remise d’attestations a été le prix spécial remis à la comédienne Orgelle Kentsop plus connue pour ses rôles en tant que Mamie Ton. En effet le pôle arts cinématographiques et audiovisuel de Douala a fait d’elle la miss RECAN de cette galerie. A travers de cette distinction, André Youmbissie a voulu avec le consentement de ses paires, reconnaître les efforts de cette dernière pour le rayonnement du cinéma camerounais.

FESTIVAL MIS ME BINGA 2018Voici un extrait de l'intervention de #OrgelleKentsop plus connue comme Mami Ton à l'écran hier au cours de la 2e conférence comptant pour le 9e Festival Mis Me Binga.Elle parlait de la gestion de son personnage à l'écran et dans la vie active qui d'ailleurs impacte grandement sur la vie de ses proches.

Posted by Kulture Master on Thursday, June 28, 2018

Cette rencontre a également été l’occasion de rappeler à tous les cinéastes leur place de choix dans le processus de développement et rayonnement de l’univers cinématographique du Cameroun, par conséquent, ils ont été encouragés à régulariser leur situation d’artistes afin de ne pas souffrir d’un manque de reconnaissance institutionnelle. « Ce n’est pas un combat pour le ventre mais un combat pour le cinéma ». A martelé André Youmbissie face aux constantes remarques de l’absence du gouvernement pour un soutien effectif des artistes.

Lire aussi “Les grandes lignes de la RECAN 2019 à Yaoundé”

La RECAN terminée, la vie reprendra son cours de ce côté-là mais avec quelques ajustements, notamment l’effectivité des travaux sur une éventuelle structuration du pôle tel que souhaité par le ministre des Arts et de la Culture pour cette édition de la RECAN, et ceci pour un engagement plus effectif des concernés.

 

Peguy Cappron NGASSAM

Visuel réalisé par le partenaire TN Management
Follow and share if you liked
error0

Peguy Cappron NGASSAM

Next Post

Clap de fin pour l’acte 3 du festival d’animation africain (CANIMAF)

mer Oct 23 , 2019
Les rideaux sont tombés sur la 3e édition du CANIMAF le 19 octobre dernier à l’Institut Français du Cameroun de Yaoundé. Le festival qui s’est ouvert deux jours plus tôt a connu la participation de plusieurs professionnels et amateurs du cinéma d’animation du Cameroun et de  l’étranger, de nombreux […]

Archives

Follow by Email
Facebook
Facebook
Instagram0