Le festival Ecrans Noirs aura désormais sa miss à chaque édition. L’annonce a été faite par le promoteur de l’événement en la personne de Bassek Ba Kobhio à l’occasion de la cérémonie de clôture de la 22e édition des Écrans Noirs qui s’est tenue le 20 juillet 2018 au Palais des Congrès de Yaoundé. Une information qui tombe alors que le grand public rassemblé en salle s’apprête à découvrir le visage de la Miss Écrans Noirs 2018 ; celle-là qui au-delà du physique a en elle le potentiel d’une actrice de cinéma.

Sur les 13 candidates en compétition, c’est Marie Yolande Zoa qui sera couronnée toute première Miss du festival Écrans Noirs après une semaine intense d’activités liées au cinéma. La jeune dame pleine d’émotions rejoint au devant de la scène ses deux dauphines sous les ovations du public qui est encore sous l’effet du spectacle auquel il a assisté quelques minutes plus tôt avec le premier passage de ces candidates.

Miss Écrans Noirs n’aura néanmoins pas éclipsé les habituelles remises de prix qui se sont succédé lors de la soirée. Le film camerounais « Rebel Pilgrim » a raflé la mise avec  3 récompenses dont celui de l’écran d’or de l’interprétation féminine, du long métrage camerounais et du long métrage d’Afrique Centrale. L’on retient aussi de cette soirée le grand succès du cinéma camerounais qui sur les 10 catégories en a remporté 8. De quoi présager de beaux jours pour le 7e art camerounais. Liste complète des lauréats ici.

Que serait le plus grand festival de films de la sous-région Afrique Centrale sans son tapis rouge. Des tenues à couper le souffle, des stars sur leur 31. La 22e édition du festival Écrans Noirs aura vu défiler sur son tapis rouge des looks éblouissants comme celui des actrices Lucie Memba et de Laura Onyama, de la marraine de Miss Écrans Noirs Valérie Ayena ; sans oublier la tenue de Bassek Ba Kobhio, comme un clin d’œil au vivre ensemble qui est plus que jamais menacé au Cameroun.

La congolaise Macherie Ekwa Bahango sacrée “Ecran d’Or du long métrage international 2018 avec son film Maki’la

Toutefois, d’autres points qui auront fait le succès du festival Ecrans Noirs cette année sont les activités organisées tout au long de la semaine qu’a duré l’événement. Parmi elles, le marché du film qui était rendu à sa deuxième année d’existence. Du 16 au 19 Juillet dernier, diffuseurs, distributeurs, producteurs, réalisateurs, acteurs de films se sont retrouvés à l’hôtel la Falaise de Yaoundé pour échanger sur des thématiques liés à la situation et l’évolution du cinéma au Cameroun et sur le continent. Parlant des thématiques abordées, l’on peut citer  ici l’échange qu’ont eu les cinéastes avec le directeur des antennes de la CRTV, Paul Emmanuel Mbede sur le « cinéma et audiovisuel », ensuite le rôle de l’humour dans le cinéma et l’audiovisuel dans la sous-région avec comme principal invité l’humoriste Narcisse Kouokam et « femme et cinéma en Afrique », avec comme la responsable éditoriale et programmation de la chaîne A+, Canal + International Sénégal, Dorine Ngueye, les réalisatrices Itambi Delphine et Yolande Ekoumou et la comédienne ivoirienne Ruja Esther.

Le festival Ecrans Noirs s’achève ainsi avec le regard posé sur le cinéma fait par les camerounais et dont on espère prendra bientôt son envol.

 

Ines Maelle Papgouo, Colbie Medjom 

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page