La machine pour la 9e édition du Festival International de Films de Femmes dénommé Mis Me Binga est déjà lancée et c’est la capitale politique camerounaise qui va l’abriter à nouveau du 26 au 30 Juin prochain. La confirmation a été faite au cours d’un point de presse ce 20 Juin 2018.

La programmation du festival prévoit une série d’activités autour du cinéma fait par les femmes et pour les femmes, notamment des formations, conférences-débats et projections. Tout au long de l’événement, les festivaliers auront droit à plusieurs projections de films locaux et internationaux parmi lesquels « Missionnaires » de Delphine Wil, « Félicité » d’Alain Gomis, « Mary Jane » de Frank Olivier Ndema, « Osez la scène » de Maimounata Nikiema, avec en bonus l’avant-première de « Mimi la bobonne », la nouvelle série de Chantal Youdom et Francis Tene.

En plus de cela, le festival Mis Me Binga sera également marqué par des rencontres professionnelles intitulées « Binga Speaks » les 27 et 28 Juin à la salle Sita Bella. Ces conférences comme à l’accoutumée seront l’occasion de marquer un arrêt et réfléchir sur la place de la femme dans l’industrie cinématographique. L’idée étant de mettre cette dernière au cœur des réflexions, ces ateliers d’échange seront animés par des femmes cinéastes et autres actrices intervenant dans le processus d’une production cinématographique, à savoir les réalisatrices Chantal Youdom, Christa Eka et Elise Kameni; les actrices Orgelle Kentsop (mami Ton), Elisabeth Cynthia Ngono et Marie Ines Ayonga ; la promotrice du festival, Evodie Ngueyeli et les journalistes Pelagie N’gonana et Laurentine Assiga.

A côté des conférences, il sera organisé un atelier sur les techniques du film documentaire le 28 Juin en collaboration avec l’Association des Réalisateurs Documentaristes Camerounais (ARDC) qui s’est proposée de former des camerounais aspirant aux métiers du cinéma. Cette activité sera l’occasion pour les intéressés de rencontrer des experts qui vont les entretenir principalement sur le  développement et la production du film documentaire.

Comme tout festival qui se respecte, il est également prévu une compétition de films qui va récompenser les catégories suivantes : le Binga d’or du long métrage, le Binga d’or du court métrage et du prix « He for she » destiné aux films réalisés par des hommes et dont la thématique tourne autour de la femme. Pour cette compétition officielle, l’organisation affirme avoir reçu plus de 150 films et après examen, c’est finalement 13 longs métrages, 10 courts métrages (pour la catégorie He for she) et 18 courts métrages (pour la catégorie courts métrage) qui ont été sélectionnés. Les lauréats seront connus le 30 Juin à la cérémonie de clôture du festival.

Le festival International de Films de Femmes Mis Me Binga devenu un rendez-vous annuel depuis 2010, est une plateforme où les femmes du 7e art se retrouvent, s’expriment et mettent en valeur leur talent artistique. Elle est ouverte aux femmes d’horizons divers en quête d’espace d’expression et d’apprentissage dans le cinéma camerounais et partout ailleurs. Pour ce qui est du festival Mis Me Binga 2018, il offrira une fois de plus ce cadre de rencontre, réflexion et de réseautage entre les femmes cinéastes et cinéphiles.

 

                                                                                                                                                         Colbie Medjom

 Dernière mise à jour: 01/07/2018

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page