Comme chaque année à l’occasion de la fête internationale de la musique le Cameroun joue sa partition à travers de nombreux événements musicaux. Parmi ceux-ci, le concert HD qui va mettre en lumière les musiciens Hermann Teutu et Dominique Atsama ce 22 juin à la fondation Tandeng Muna à Yaoundé. A quelques heures de l’événement, nous avons eu petit échange avec Hermann Teutu qui nous a brièvement parlé de ce projet.

Quelle est la raison d’être de ce concert ?

Il s’agit des retrouvailles de deux amis de longue date qui se sont rencontré au collège Stoll d’Akono où ils ont débuté la musique classique.

En fait HD est un projet qui date  de longtemps. Nous nous étions promis de nous mettre ensemble il a y’a longtemps pour mettre sur pied ce projet qui est une fusion de nos deux univers. Bien qu’ayant des influences communes vu notre parcours il était devenu facile de nous comprendre. La décision s’est prise tout naturellement.

Dominique Atsama est un artiste musicien (guitariste et chanteur) camerounais née en 1989 à Yaoundé. Il entre en contact avec la musique à l’âge de 11 ans au collège Stoll d’Akona. Très tôt, il remporte année après année le premier prix du concours national de musique classique AGUIMUCLA, pupitre guitare. Dominique fait aujourd’hui la fierté de la riche diversité musicale camerounaise de par ses différentes prestations.

A quelques heures du concert comment votre partenaire de scène et vous vous sentez-vous ?

Nous sommes confiants car nous avons atteint nos objectifs. Le spectacle tel qu’écrit a été matérialisé à plus de 90%  et nous pensons être capables de nous surprendre et de surprendre le public ce 22 juin.

Peut-on déjà avoir une idée de ce qui attend le public pendant le concert ?

Le 22 juin nous allons visiter nos deux répertoires. Dominique est très influencé par la musique latino, les musique afro et du monde. Il utilise une technique très originale le « finger style » qu’il adapte à sa sauce et qui nous donnera des titres comme: « blablabla », « finger ekang », « rayon »…

Moi je proposerai un répertoire instrumental dans lequel nous retrouvons des influences du classique (occidental) et musique patrimoniale, des musiques improvisées et des adaptations de classiques comme « Nemtema » de Talla André Marie, de la marche turque de Mozart, etc.

Nous comptons ce jour faire voyager le public l’instant du concert en transmettant des émotions et une énergie positive.

Au vue de votre genre musical est-ce que vous vous sentez menacé par l’invasion actuelle de la musique dite urbaine ?

En fait ce que je fais c’est de l’afro fusion. En ce qui concerne mon genre musical je dirais tout simplement que chaque style a son public, il suffira juste que le projet puisse être mené jusqu’aux oreilles des mélomanes qui pourront apprécier et s’y retrouver. C’est vrai que ce genre n’est pas actuellement aussi populaire mais il existe ce public qui reconnaîtra sa valeur.

  Hermann Teutu est musicien instrumentiste (violoniste et flûtiste) auteur, compositeur, interprète  et  producteur  (cinéma et audiovisuel).  En 2008 il commence son apprentissage du violon et donne de nombreux récitals dans les grandes villes du Cameroun. Après avoir passé quelques années à l’étude des rythmes africains et  camerounais en particulier, il créé son univers musical qui est un mélange de sa culture classique, de rythmes patrimoniaux et de jazz.

Après le concert qu’est ce qui va suivre artistiquement parlant ?

Je suis en pleine préparation d’un album de 8 titres qui sortira à la fin de cette année et de ma tournée internationale qui débutera en début 2020.

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page