You cannot copy content of this page

«La lecture je contribue» : YOUATOU TUAYOH Ginette élue première « dame lecture »

Les rideaux sont tombés sur la première édition du mouvement littéraire “la lecture je contribue”, ce vendredi 29 mars 2019 au cours d’un gala littéraire dans la médiathèque de l’Institut Français du Cameroun de Douala. Cette soirée de clôture vient ainsi mettre fin à une semaine d’intenses activités autour du livre, notamment une marche littéraire, un vernissage littéraire et l’élection de la première « dame lecture ».

La marche littéraire du 24 Mars dernier à Douala/ Crédit photo Junior Haussin

Rassembler les passionnés de la lecture et former une armée de lecteurs qui va s’engager dans la lutte pour la lecture au Cameroun, Junior Haussin, promoteur du mouvement “la lecture je contribue”.

La marche littéraire tenue le 24 mars dernier dans plusieurs quartiers de la cité économique a connu la participation d’une cinquantaine de personnes, chacun muni d’un livre de leur choix pour immortaliser ces instants. Puis, s’en suivi le vernissage littéraire à l’IFC de Douala deux jours plus tard au cours duquel le public a pu découvrir les portraits de 10 ouvrages choisis pour l’occasion. La soirée de gala littéraire quant à elle était particulièrement marquée par le couronnement de la « dame lecture », et donc le titre de la nouvelle figure et ambassadrice de la lecture au Cameroun revient à Youatou Tuayoh Ginette.

Junior Haussin: « Les camerounais n’ont aucun problème avec la lecture, ils ont besoin d’une bonne raison pour lire »

Elle a été élue à l’unanimité par un jury exigeant constitué de Judith Tcheupayi, Aline Fomete, Christian Ponda, Abel Kam, Dr Bwelain et Pr Dobel. Pour se faire, la nouvelle dame lecture a dû convaincre le jury avec son éloquence. Youatou Tuayoh Ginette aura pour mission de porter le flambeau littéraire au Cameroun et à l’étranger. Cette articulation constituait l’un des points forts de cette soirée de gala et du mouvement littéraire en lui-même.

Junior Haussin vient de jouer là un coup de maître et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il entend donner une reconnaissance légale au mouvement dans le courant du mois d’Avril, et des activités dont le programme nous sera communiqué au temps opportun. Plus encore il veut marquer l’histoire de la littérature au Cameroun et faire résonner le concept encore plus fort pour ainsi pousser les camerounais à s’approprier la lecture dans leur quotidien.

Follow and share if you liked
error0

Peguy Cappron NGASSAM

Next Post

KO-C: "Beaucoup de carrières commencent par le gospel... Je ne me suis pas éloigné du gospel"

mer Mai 15 , 2019
If I Say “give me the mic yo!” does that give you any clue on our guest this week? Yeah definitely we are taking you to the music industry to meet one of Cameroon’s prominent urban artist Ko-C. The guy with the rapid flow and the inspiring lyrics shares with us the story of his beautiful journey with music from gospel to his projects as far as his career is concerned. You want to know more about Ko-C? Let’s go!

Archives

Follow by Email
Facebook
Facebook
Instagram0