Le continent africain regorge de nombreux talents aussi bien dans l’industrie musicale que dans d’autres domaines artistiques, mais très peu ont l’opportunité de pouvoir les développer faute de moyens car il faut aller dans les pays occidentaux pour obtenir de meilleures formations. Désormais plus question de parcourir des milliers de kilomètres. la “African Music Institute” est là!

Pour la petite histoire, c’est à l’issue de la 3ème édition du « New York Forum Africa », NYFA en 2015, qu’est née l’African Music Institute (AMI). A cet effet, Frédéric Gassita, président de l’AMI et Larry Simpson, recteur de « Berklee College of Music » de Boston, ont signé un mémorandum avec le gouvernement gabonais pour la création d’une école de musique panafricaine à Libreville.

L’AMI qui ouvre ses portes en Septembre prochain, s’adresse aux étudiants du continent qui auront la possibilité de suivre des formations en Anglais et en Français. L’institut a également la capacité d’accueillir au moins 140 étudiants chaque année soit 80% pour la licence et 20% pour la maîtrise en musique et disciplines complémentaires. Les étudiants pourront de ce fait se spécialiser dans une variété de sujets notamment, la composition musicale, la composition de musique de film, la production musicale et la technologie du son, la production et le design électronique, le spectacle et la danse.

Le premier coup de pioche de cet institut situé à la Sablière, une banlieue de la capitale du Gabon, Libreville, a été effectué le 1er Janvier 2016. L’établissement dont le campus ultramoderne s’étend sur 6 hectares, va offrir un site et des équipements de pointe comprenant des espaces d’étude et de  répétition, une salle de spectacle et de concert pour le grand public, un musée, un conservatoire de danse ainsi qu’un studio d’enregistrement aux meilleurs standards mondiaux. L’hébergement en campus sera également proposé.

Le caractère panafricain de l’institut fait de lui un pôle de valorisation des talents africains dans l’industrie du divertissement et des produits culturels. L’AMI qui s’intéresse à la musique populaire contemporaine, la musique et la danse africaine traditionnelle, a également pour mission de créer des ponts avec la « Berklee College of Music » de Boston, Massachusetts, aux Etats-Unis ; l’une des plus prestigieuses écoles de musique privées au monde avec plus de 270 Grammies qui ont déjà été attribués à ses anciens élèves.

Dès 2018, l’African Music Institute va proposer des cours intensifs qui vont se dérouler sous un programme d’études de 7 semaines à l’étranger et un cours de 5 semaines en interprétation musicale. Cependant les intéressés ont la possibilité depuis janvier 2017 de s’inscrire afin de garantir une place dans cette nouvelle école de musique bâtie en terre africaine.

A partir de ce nouvel exploit, l’on pourrait déjà penser à des productions de comédies musicales à l’africaine.

Inès Maelle PAPGOUO ©

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page