Le festival International du Court Métrage d’Afrique Centrale- FESTI CINE, édition 2017 s’ouvre le 17 Octobre prochain à Yaoundé sous le thème « Cinéma camerounais et autofinancement » et sous la tutelle du ministère des Arts et la Culture.

Organisé par l’association des Jeunes Réalisateurs, Acteurs et Peintres du Cinéma Camerounais, le FESTI CINE se présente comme un nouvel espace d’expression des acteurs de l’industrie cinématographique, mais cette fois de la sous-région Afrique centrale (Cameroun, Tchad, Guinée Equatoriale, Gabon, RCA). C’est aussi une plateforme qui vise à mettre en avant les œuvres produites dans ces pays tout en donnant l’opportunité aux professionnels et amateurs de partager chacun son expérience dans le cinéma.

Au cours de ces échanges, ces hommes et femmes du 7e art de l’Afrique centrale vont également aborder les questions sur le cinéma en tant que levier du développement économique et les canaux de distribution au cinéma ; et dans le même volet trouver des réponses  et proposer des solutions à la question que soulève le thème de cette édition.

Pendant 4 jours que va durer le festival, producteurs, réalisateurs, acteurs, scénaristes venus des pays d’Afrique centrale, vont aussi entretenir les passionnés et curieux du cinéma sur les thématiques précédemment évoqués pendant des sessions de conférence-débats.

A côté, il est prévu des ateliers de formation au cours desquelles, les participants vont bénéficier des connaissances en écriture de scénario, jeu d’acteur, montage audio-visuel et techniques de réalisation. Cependant, le public n’est pas en reste car il aura droit aux projections de films parmi lesquels « Blood House » de Sosthène Ngokila (Gabon), « Vampire » de Lea Maelle Frank (Cameroun) et « Far Approaching » de Ahmed Krusmod (Egypte) ; et des expositions d’objets d’art.

Comme à la première édition l’année dernière, l’articulation majeure du FESTI CINE demeure la séance des récompense des films sélectionnés à l’issu de l’appel à candidatures. En effet, les films sélectionnés seront primés selon les catégories suivantes : « Prix du meilleur documentaire », « Prix de la meilleure fiction », « Prix d’interprétation féminine », « Prix de l’interprétation masculine » avec en bonus le « Prix spécial du jury » et le « Grand prix spécial du jury ».

Toutefois, le FESTI CINE connait une particularité cette année : il s’est ouvert à d’autres pays en dehors de la sous-région. C’est dans cette lancée que le comité directeur du festival a annoncé une possible rotation dans les autres pays de l’Afrique centrale pour les prochaines éditons.

 

 

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page