Le plus grand événement dédié au Livre en France est de retour. Depuis ce 24 Mars et ce jusqu’au 27 Mars, des milliers d’auteurs, éditeurs français et internationaux vont se réunir aux Portes de Versailles de Paris pour cet événement littéraire et culturel annuel.

Pour cette 37eme édition du salon, le Cameroun pour sa toute première fois y est représenté. Une délégation constituée d’une dizaine de professionnels du secteur du livre dont des auteurs, des éditeurs ainsi que des membres de l’Association Nationale des Éditeurs de Livres du Cameroun (ANELCAM) est conduite à Paris par le Ministre des Arts et de la Culture, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi.

Au cours de ce rendez-vous du 5e art, le Cameroun fera entendre sa voix à la manifestation baptisée « Lettres d’Afrique », une première à ce salon. Une innovation sur le thème « Lire et écrire l’Afrique ».

Aux côtés du Cameroun, prennent part sur cet espace de 400m2 dédié aux lettres africaines, d’autres pays du continent parmi lesquels le Mali, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Congo Brazzaville, Madagascar, le Sénégal, le Togo…

C’est la deuxième fois cette année que le Cameroun prend part à ce type de rencontre. Du 9 au 19 février 2017, le pays avait participé à la 23ème édition du Salon International de l’édition et du Livre de Casablanca (SIEL) au Maroc.

Il est à noter que la présence du Cameroun à ce Salon du Livre de Paris n’est pas sans enjeux puisque le pays est candidat à l’élection « Yaoundé comme capitale mondiale du Livre 2019 ». Aussi c’est un moyen pour le Cameroun de mettre en valeur sa littérature surtout que le dernier gagnant du prix littéraire d’Afrique Noire est le Camerounais Blick Bassy.

 

Inès Maelle PAPGOUO ©

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page