Le concours « miss littérature » lancé il y a plusieurs semaines par Junior Haussin en marge de la campagne « la lecture je contribue » va désormais s’appeler « dame lecture ». C’est la quintessence d’un communiqué signé par le journaliste et écrivain il y a quelques heures sur son compte officiel Facebook.

En effet ce changement survient à la suite de plusieurs échanges houleux déclenché il y a peu entre l’équipe de ce dernier et une équipe de béninois qui réclamait la paternité de « miss littérature ». Selon ces derniers, « miss littérature » est un concept créée et protégé par l’écrivaine béninoise Carmen Toudonou. Après vérification, il en ressort effectivement que le concept a été mis en place par l’écrivaine en 2016 au Bénin.

Une fois saisis, Junior Haussin et son équipe ont entrepris de changer le nom et le logo dudit concours qui passe de ce fait à « Dame lecture ». Le jeune écrivain rassure cependant l’opinion que le fond de l’initiative demeure et annonce la tenue du casting ce Samedi 9 février à Douala.

Pour rappel, le concours est ouvert aux camerounaises âgées de 16 à 35 ans et passionnées de lecture.

Voici l’intégralité du communiqué signé par Junior Haussin 
“Dans le cadre de notre événement du mois de mars « FAIS DE LA LECTURE UN EVENEMENT », l’une de nos activités a fait l’objet de vive accusation à travers une plainte de nos frères Béninois et ce avec raison.

Le CONCOURS MISS LITTÉRATURE est passé à MISS CAMEROUN LITTÉRATURE. Cependant la polémique demeure par conséquent pour taire cette querelle avec nos frères du BENIN, nous avons décidé de donner une nouvelle appellation à cette activité et un nouveau logos que voici :

Désormais notre concours s’appelle : CONCOURS DAME LECTURE et le casting a lieu ce 9 Février 2019 10h au Sawabluz- Bonapriso Douala armée de l’air.

LA LECTURE JE CONTRIBUE / READING I CONTRIBUTE.

Signé l’initiateur Junior Haussin au nom du mouvement.”

Lire aussi “Le déroulement du concours “Dame lecture” 2019″

La petite histoire derrière « Miss littérature » de Carmen Fifamè Toudonou

Après un essai dans son pays natal, cette dernière a décidé de  faire de cet événement une affaire sous régionale en impliquant des pays voisins comme le Niger, le Togo, la Côte d’Ivoire qui prendront tous part à la finale régionale de la 3e édition le 27 juillet 2019 à Cotonou. Cependant Carmen Toudonou a pour ambition d’étendre ce concours dans d’autres pays africains, à l’instar du Cameroun et Burkina Faso, Mali et la Guinée Conackry pour la n-biennale 2020-2021.

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page