You cannot copy content of this page

Le conte africain selon Joseph AYISSI NGA… Il était une fois « La légende de Wazal »

Styliste d’origine camerounaise, Joseph Marie Ayissi Nga s’est lancé il y a de cela quelques années maintenant dans l’écriture d’une bande dessinée intitulée « La légende de Wazal ». Une BD dans laquelle le créateur de la marque de vêtements « Wazal » raconte sa vie, son Afrique comme il aime.

Styliste d’origine camerounaise, Joseph Marie Ayissi Nga s’est lancé il y a de cela quelques années maintenant dans l’écriture d’une bande dessinée intitulée « La légende de Wazal ». Une BD dans laquelle le créateur de la marque de vêtements « Wazal » raconte sa vie, son Afrique comme il aime.

La légende de Wazal raconte…

« La légende de Wazal » est un conte qui a pour cadre l’Afrique, berceau de l’humanité. Ce n’est pas qu’une histoire pour se divertir mais une occasion pour son auteur de présenter l’Afrique de manière générale mais plus singulièrement cette région de l’Afrique Centrale. A travers cette bande dessinée, le styliste converti en auteur parle de sa culture, sa source d’inspiration, son don et sa passion pour la mode.

Il est aussi question pour l’auteur de présenter dans ce chef-d’œuvre une autre manière de percevoir l’Afrique, un retour à la source à travers la beauté et l’identité même des africains, ce qui est perceptible dans le style vestimentaire des personnages. Les coutures et les coupes de la « La légende de Wazal » sont futuristes et modernes tout en reflétant les richesses culturelles et artistiques de l’Afrique noire. En plus de cela, la BD est une occasion de mettre en avant certaines traditions africaines, ainsi que l’importance de certaines valeurs telles que le respect des aînés et de la culture.

Dans « La légende de Wazal » l’histoire qui se déroule dans l’Extrême-Nord du Cameroun tourne autour du jeune roi Wazal (personnage principal, successeur du roi Wazalion) qui a la lourde mission de veiller à la préservation des us et coutumes malgré le modernisme dont son royaume (Wazalville) est sur le point de faire face, le tout en faisant preuve de maturité et sagesse envers ce dernier.

Joseph Ayissi Nga pour donner vie à son histoire a surtout puisé dans ses origines camerounaises. Pour se faire, il a usé de deux termes pour constituer l’un des mots phares du titre, qui  à leur tour reflètent fièrement le Cameroun, à savoir « Wazal ». En effet, c’est un alliage entre « Waza » qui est un parc naturel dans la région septentrionale du Cameroun et « L » en référence au « lion » qui est un animal à forte symbolique pour son pays natal, le Cameroun. Il l’explique en ces termes que le parc naturel inspire le respect et le lion la puissance.

Qui est Joseph Aysissi Nga ?

Joseph Ayissi Nga/DR

Jeune entrepreneur et styliste franco-camerounaise, Joseph Marie Ayissi Nga plus connu dans le monde de la mode comme JJ du style est un créateur de mode et vêtements haute couture et à ses heures perdues, un écrivain passionné de bandes dessinées. Le styliste a déjà à son actif quatre collections qu’il a respectivement baptisées « Braguette », « Africafutur », « Wazal rock » et « Ova tété ». Son travail acharné observé à travers ces collections lui a valu une nomination au Black Entertainment Film Fashion Television and Arts (BEFFTA Awards) à Londres en 2016. Un moment de grande joie pour cet autodidacte, qui, depuis son enfance s’inspire de tous les horizons pour créer son chemin dans l’industrie de la mode. Il est également un produit de l’école Vanessa Ruiz, un institut de mode basé à Paris.

C’est ce parcours atypique qui a motivé Joseph Ayissi Nga à raconter son histoire de façon originale, d’où l’idée de mettre sur pied la bande dessinée « La légende de Wazal » dont la sortie est prévue pour l’année prochaine.

 

Ines Maelle PAPGOUO

Follow and share if you liked
error0

Ines Maelle PAPGOUO

Next Post

1/2 Junior Haussin: « Les camerounais n’ont aucun problème avec la lecture, ils ont besoin d’une bonne raison pour lire »

lun Jan 21 , 2019
Depuis le mois de Novembre 2018, le réseau social Facebook est inondé par des photos des personnalités et autres individus avec une carte qui porte le message « la lecture je contribue ». En effet c’est une campagne initiée par le journaliste, blogueur et écrivain Junior Haussin qui a la préoccupation première de faire de la lecture un événement au Cameroun. Nous l’avons rencontré pour un échange sur ce concept dans lequel il se confie sur ses motivations et les objectifs qu’il souhaite atteindre.

Archives

Follow by Email
Facebook
Facebook
Instagram0