« L’école de l’arbitraire » : Le théâtre et les TICs pour plus de productivité

La pièce de théâtre dont la première présentation est prévue pour le 30 Novembre 2019 au Centre Culturel Camerounais à Yaoundé, donnera l’occasion aux spectateurs d’apprécier la plume artistique d’Etitane Jan-Ellen, la dextérité de Landry Nguetsa au travers de la mise en scène, et les compétences en production de Laurita Ngringeh.

Présenter le théâtre au public comme un savoir-faire et un bien économique qu’on peut produire à la chaîne et rentabiliser, voilà l’objectif que Landry Nguetsa et Cie veulent atteindre. Dans un style ancré vers un retour à la culture, cette production se veut la première d’un mouvement d’appropriation des technologies de l’information et de la communication comme vecteur de développement et de créativité du théâtre.

Un possible compromis…

Les TICs longtemps vues comme une source d’aliénation culturelle, sont dans cette pièce utilisées comme balance de pouvoir. Akas, l’un des personnages principaux, interprété par Réné Mboussi en fait la démonstration. Une machette et internet pour faire tomber son méchant ancien patron démontre bien là l’imaginaire dans lequel « L’école de l’arbitraire » se positionne.

Lire aussi “Cap sur la 6e édition du festival Yarha”

Un jeu de corps expressif et une prise de parole assurée, questionnent le rapport oppresseur/opprimé dans cette pièce. Des comédiens connus du public tels que René Mboussi, plus connu comme “La Légende” dans la web série à succès “Les baos”, Fabiola Mbesso lauréate du prix de la meilleure actrice au LFC (Le Film Camerounais) awards 2018, et Désiré Mpoh sacré “épi d’or” à l’UNIFAC 2015 pour son rôle dans la pièce “Trop c’est Trop” mise en scène par Landry Nguetsa, jouerons pour faire passer le message de façon artistique.

Ce sont des comédiens habitués des scènes qui offriront un spectacle aux enjeux socio-culturels majeurs au public de Yaoundé d’abord le 30 novembre puis le 2 Décembre prochain et ensuite celui des autres villes dont les dates seront communiquées ultérieurement.

                                                                                                                                            Péguy NGUETCHO

Peguy Cappron NGASSAM

Next Post

Mboa BD festival 2019 : 10 ans au service de la promotion du 9ème art au Cameroun

ven Nov 15 , 2019
Comme toutes les années à la même période, le festival international de la bande dessinée du Cameroun (Mboa BD festival) revient pour une nouvelle édition. Cette 10ème édition, sacre de près de 9 ans d’existence et d’activités, nous emmène dans « les bande dessinée, afro-futurisme narratifs et imaginaires » du […]

Archives

You cannot copy content of this page