« Lire à Douala »,  le site porteur de littérature et qui œuvre pour le développement de la lecture est de retour pour sa 3eme édition sur le thème ‘’Lire oxygène l’esprit’’ du 05 au 08 mars 2018. L’événement sera particulièrement marqué par la présence de plusieurs patrons de la littérature venus des quatre coins du monde. Il s’agit notamment de Dany LaFerrière, Simon Njami, Kaoutar Harchi, Djaili Amadou Amal, Muriel Same Ekobo qui animeront plusieurs activités autour du livre.

A l’heure de la domination de l’image sur le verbe, de la tyrannie du raccourci dans lesquelles le vocabulaire et la grammaire sont souvent noyés et négligés, un groupe de d’amateurs bénévoles s’est donné pour mission de défendre et encourager la lecture et au passage la lecture. C’est justement dans cette optique que le concept « Lire à Douala » voit le jour avec pour points essentiels de générer un engouement collectif autour de l’art littéraire, de rassembler petits et grands autour des mots et de les questionner tour à tour sur leur rapport avec le livre.

Comme à son accoutumée, « Lire à Douala » donne l’occasion aux jeunes de s’exprimer et de montrer leur niveau de connaissance dans le domaine de la littérature. D’où la tenue d’un concours sur l’écriture en Janvier auquel plusieurs écoles primaires et secondaires de la ville de Douala ont pris part. Cependant les gagnants dudit concours seront connus le 6 Mars prochain au cours d’une cérémonie de remise de prix à l’Institut Français du Cameroun de Douala.

En dehors du concours sur l’écriture, l’une des principales articulations de « Lire à Douala » comprend la « librairie éphémère », qui est un appel de dons de livres d’enfants, de jeunes et adultes lancé par l’association qui porte le même nom.

Pour cette édition 2018, il est prévu plusieurs activités pour donner plus de poids à l’événement. Le chronogramme fait état d’un échange sur le thème « l’éloge de l’art de vivre » avec l’académicien Dany Laferriere le 5 Mars jour d’ouverture à la galerie MAM de Bonanjo. Toujours le premier jour, s’ouvrira la série d’ateliers dédiés aux journalistes culturels / littéraires et conduits par la journaliste et philosophe Severine Kodjo Grandeaux. La suite du programme prévoit entre autre une discussion entre les écrivains Dany Laferriere et Simon Njami sur la thématique « Régards croisés » ; des présentations spéciales du film d’animation 2D camerounais Minga et la Cuillère cassée de Claye Edou et du livre « De l’écriture à l’édition : le processus » de Kadiatou Konaré, paru aux Editions Cauris Livres et une table-ronde sur les « Violences faites aux femmes » avec l’auteur Djaîli Amadou Amal et la géographe Muriel Same Ekobo dans le cadre de la Journée Internationale de la Femme.

 

Solange Esther NGONO, stagiaire

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page