C’est plus qu’officiel ! Depuis le 1er Juillet dernier, les artistes musiciens camerounais peuvent se faire de l’argent grâce aux téléchargements de leurs chef-d’œuvres. C’est désormais le cas avec la plateforme Jaiye à travers son nouveau service « download money ».

Avant d’être une plateforme de téléchargement, Jaiye est d’abord un espace de diffusion et distribution spécialisé dans la musique afro. Cet aspect de prime à bord devrait permettre aux artistes camerounais en particulier et africains en général de partager et faire connaître leurs œuvres à travers le monde. Jaiye vient donc s’ajouter sur la liste de sites spécialisés camerounais notamment qui œuvrent au quotidien pour la vulgarisation de la musique faite par les nôtres.

Initié par le duo béninois et ivoirien, Jean-Yves Kokou et Valy Sylla, deux passionnés de musique africaine, Jaiye voit le jour grâce à leur volonté de structurer l’industrie musicale afro-caribéenne. Jaiye qui signifie joie et espoir, part du constat selon lequel l’industrie musicale africaine n’étant pas encore structurée, est face à un véritable obstacle qui freine sa propagation et par conséquent impacte sur l’ensemble de la culture qui en découle. A cet effet, pour ses fondateurs, « tout reste à faire ».

Pour y arriver, les initiateurs ont opté pour l’utilisation du tout numérique tout en exigeant la transparence, faire de la distribution légale et respecter les droits d’auteur, ce qui va permettre aux artistes de vivre de leurs œuvres. Le tout en respectant l’objectif de la plateforme qui est de proposer une solution qui s’adapte au mode de consommation de la musique sur le continent et rémunérer les artistes au nombre de téléchargements. Aujourd’hui, c’est le Cameroun qui a été choisi pour lancer ce nouveau service de Jiaye. Pourquoi ? Tout simplement à cause de son patrimoine culturel et précisément musical.

Ainsi pour bénéficier de cette offre, les artistes devront au préalable soumettre leurs chansons pour validation en envoyant leur nom suivi de « DOWLOAD MONEY », le titre de la chanson, l’affiche, le fichier mp3 et le lien du clip sur YouTube à l’adresse submit237@jaiye.com. Une fois la page de l’artiste créée, celui-ci pourra désormais tirer des bénéfices à chaque fois que son morceau sera téléchargé, soit 50 FCFA pour un téléchargement.

Grâce à cette nouvelle, il est un plus qu’évident que les artistes musiciens camerounais qui font actuellement face à des difficultés sur les droits d’auteur et au phénomène de la piraterie auront de quoi se consoler en attendant que les meilleures résolutions soient prises. Pour cela, il leur faudra s’assurer de la bonne qualité de leurs œuvres s’ils veulent impressionner plus d’un.

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page