You cannot copy content of this page

Marya Surya Gotom : « Les gens préfèrent se vêtir à “l’européenne” alors que nous avons une richesse et une culture à défendre et à promouvoir »

Cette semaine, nous faisons un arrêt pour découvrir un autre jeune talent camerounais aux multiples casquettes parmi lesquelles celle d’artisane du nom de Marya Surya Gotom. Marya Surya Gotom est surtout réputée pour son habileté à transformer le pagne africain pour un résultat qui fait sans doute unanimité auprès de ses nombreux clients. Elle se confie brièvement sur sa vie artistique dans cet échange que nous avons eu avec elle.

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je me nomme Marya Surya Gotom, jeune camerounaise originaire du département du Grand Mbam (Bafia), âgée de 24ans, titulaire d’une licence en économie et d’un Master en administration d’entreprise et PDG de SURYA DESIGN.

L’on pourrait me décrire en quelques mots comme un jeune entrepreneur dynamique et motivé au travail, spécialisé dans le domaine de l’artisanat et de la mode Africaine.

Pourquoi avoir choisi le pagne comme première matière de travail?

Je m’attèle chaque jour avec ma petite expérience à fabriquer de mes mains des accessoires Afritude mixte (colliers, boucles, bracelets, sacs, pochettes, cravates, nœuds papillons…) ceci dans le but de promouvoir le pagne. J’ai choisi le pagne dans le but de révéler, faire briller et faire apprécier à sa juste valeur l’immense  richesse culturelle, artisanale et artistique  dont regorge notre continent en général et le Cameroun en particulier.

En dehors du pagne quel autre matériel ou objet utilisez-vous ?

Comme autres objets j’utilise de vieux objets et matériaux que je recycle, tels que de vieux sacs à mains ou pochettes, des chaussures usées, des cordes à linges.

Combien de temps mettez-vous pour réaliser une commande de robe et ses accessoires par exemple ?

Pour une telle commande il n’est pas aisé de répondre de manière statique car tout dépends du modèle de la robe et du style d’accessoires également. Mais de manière approximative la confection des accessoires me prendrait 2h et pour la robe 5h  minimum en fonction du modèle.

Quelles sont les étapes pour parvenir à un tel résultat ?

Les étapes sont nombreuses…C’est d’abord et avant tout un travail de réflexion et de créativité. Il faut d’abord penser au résultat que l’on souhaite avoir. Ensuite, regrouper le matériel nécessaire (tissu pagne, collier, boucles, bracelets, fermoirs, chaînes, ciseaux, machine à coudre, mettre, aiguilles…). Puis vous commencez à les monter pièce par pièce jusqu’à ce que vous obteniez le résultat escompté.

Lire aussi “La collection de la marque Ignacio Clothing dévoilée au public de Yaoundé

Quelle est votre cible et comment décririez-vous la fréquence de votre clientèle ?

La fréquence de la cliente est assez fluctuante, ceci en fonction des périodes de l’année et surtout du degré de communication. Ma cible est pour le moment les femmes et les hommes d’âge moyen, amoureux des belles choses chic, élégantes et particulières, qui croient ou ont envie de croire en la mode Africaine.

Comment est-ce que vous percevez le regard de la société sur ce que vous faites ?

La société actuelle commence à peine à regarder ce domaine avec plus de considération. Malheureusement en comparaison à d’autres pays tel que le Nigeria, le Ghana ou le Sénégal où le pagne et la culture du pagne ont déjà pris leur envol, le Cameroun traîne encore le pas… Les gens préfèrent encore se vêtir à “l’Européenne” alors que nous avons une richesse et une culture à défendre et à promouvoir. Mais un travail a commencé à être fait et je veux croire qu’avec celui-ci notre combat pour briser les stéréotypes et faire valoir le pagne et la culture Africaine en général est sur la bonne voie.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Les projets de Surya Design dans 5ans serait de porter les couleurs de la mode camerounaise et africaine  sur les grands podiums de la mode internationale pourquoi pas.

Merci d’avoir répondu à nos questions.

 

Propos recueillis par notre contributrice Pascale Anaba

Follow and share if you liked
error0

La rédaction

Next Post

Charly Flore Nguimenang élue miss "LCCLC The Goddess"2018

dim Sep 2 , 2018
Le 25 Aôut dernier, la jeune camerounaise Charly Flore Nguimenang a été élue miss du forum le plus populaire du réseau social Facebook “Le Cameroun C’est Le Cameroun” (LCCLC). Pour les 12 prochains mois, elle sera accompagnée de ses deux dauphines Agnès Laeticia Manga et Sylvia Nkenku, également élues lors […]

Archives

Follow by Email
Facebook
Facebook
Instagram0