Jeune artiste gospel, MCM dont les initiales renvoient à son nom Marie-Christine Mballa, a récemment mis sur le marché son tout premier album intitulé «Holy Ghost». Un album dont la séance de dédicace a eu lieu le 15 décembre 2018 à Yaoundé. L’artiste se confie sur ses projets futurs et nous parle de son premier bébé dans cet entretien.

MCM lors de la dédicace de l’album “Holy Ghost” le 15 décembre 2018 à Yaoundé/ DR

Pourquoi avoir choisi le gospel comme registre musical ?

Beaucoup de chanteurs ont commencé par le gospel avant de plonger dans la musique urbaine. Mais moi j’ai fait l’inverse : j’ai commencé dans un premier temps à écrire des chansons Rn’B. Mais dès que j’ai eu 19 ans, j’ai  très vite réalisé que Jésus Christ est la seule source d’inspiration qui en vaille la peine. Il est au centre de toute chose. En fait, d’une certaine façon c’est le gospel qui m’a choisie avant que je ne le choisisse.

Qu’est-ce qui t’a inspiré dans l’écriture des textes de cet album ?

Ma source d’inspiration c’est tout simplement mon amour pour le Seigneur Jésus Christ. Je suis un instrument de la miséricorde de Dieu et en tant que tel, je dois me laisser guider par lui.

Sur les 6 chansons que comptent l’album Holy Ghost, l’on ne retrouve qu’une seule chanson en français, et le reste est en anglais. Pourquoi ce choix de langue ?

Mes maitres dans la musique, c’est-à-dire ceux qui m’ont influencé à mes débuts et qui m’ont donné l’envie de chanter sont tous d’expression anglaise. De plus, ma fibre musicale s’exprime mieux dans cette langue.

Lire aussi “Sandrine Nnanga: la musique en douceur”

Cet album est aussi un mélange de divers rythmes musicaux, puisqu’on y retrouve de la pop, techno, du slow, même du rap. Qu’est-ce qui explique une telle diversité ?

(Sourires) Quand le Seigneur m’a inspiré une certaine quantité de chansons aux rythmes techno, j’ai compris que le Saint-Esprit nous connait beaucoup mieux et est plus proche de nous les jeunes que ce que l’on croit.  Il n’est pas du tout vieux jeu et m’inspire des rythmes divers pour que le monde entier réalise qu’il y’a encore tellement de choses à découvrir dans l’univers gospel. Beaucoup de gens croient avoir déjà tout vu et tout entendu en ce qui concerne le chant gospel. Je suis là pour leur prouver qu’ils ont tort à travers cet album. “Bloom bloom” et “Born again” sont sans aucun doute les chansons dont les rythmes sont les plus surprenants. “Bloom bloom” c’est du techno gospel et “Born again” c’est du pur Hiphop qui décoiffe ! Je suis sure que beaucoup n’en croiront pas à leurs oreilles en écoutant ces morceaux et se retrouveront à danser en les écoutants (rires).

Parlez-nous brièvement de quelques-unes des chansons de «Holy Ghost».

Ces chansons sont des témoignages chantés, ce sont des épitres que Dieu a gravé dans mon cœur, des psaumes. “Call me Jesus” parle de la fusion de l’homme avec Dieu après la nouvelle naissance. “Holy Ghost” est une chanson d’amour à Dieu, un chant d’allégresse et de soumission à son autorité. “Intercessor” est une chanson qui décrit le rôle du Saint-Esprit dans la vie du chrétien, il est notre témoin, notre avocat, notre sauveur, notre juge, notre conseiller.

Pochette de l’album “Holy Ghost” de MCM

Comment décrirais-tu ce 1er projet musical?

Je dirais simplement qu’il est magnifique, révélateur et surprenant, il m’a permis de découvrir des choses à mon sujet que moi-même j’ignorais. Je compare souvent ma musique à du raisin car je suis la cuve de Dieu, quand il me donne une inspiration, il la dépose dans la cuve de mon âme et attend qu’elle ait suffisamment fermenté pour me permettre de la distiller afin qu’elle ait le plus d’impact possible.

Comment le public réagit-il à ce chef-d’œuvre ?

Jusque-là, le feedback du public est plutôt positif, et j’espère que l’enthousiasme de mon public ira crescendo et que tous les camerounais tenteront l’expérience «Holy Ghost».

L’album est sur le marché depuis décembre, comment se le procurer ?

Pour les habitants de Yaoundé, il suffit de me contacter sur ma page Facebook MCM Music Lovers ou de contacter le numéro 657762063. Ceux qui vivent à Douala peuvent se procurer mon album dans un point de vente situé à Akwa près de l’hôtel Bano Palace, non loin de la salle de fêtes et contactez le numéro 699967120. Par la grâce de Dieu j’aurai bientôt des points de vente à Buéa et dans toutes les villes du Cameroun.

Quels sont les projets futurs de l’artiste MCM ?

Après la promo de mon premier album, je compte produire et rendre ministère à mes compatriotes à travers le deuxième album que le Seigneur m’a inspiré. Par ailleurs, j’ai remarqué qu’il n’y a pas vraiment de comédies musicales chrétiennes dans l’industrie du film camerounais. J’ai très envie d’y remédier (sourires) avec le temps vous remarquerez aussi que j’aime bien surprendre les gens avec des productions d’une qualité exceptionnelle.

Propos recueillis par Ines Maelle PAPGOUO

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page