Dans un monde qui évolue constamment et à une vitesse spectaculaire, certaines activités qui d’antan avaient une place de choix dans notre quotidien, peu à peu s’évanouissent. Combien d’entre nous prenons encore le temps de lire des livres ? Combien de bouquins lisons-nous en moyenne par semaine, par mois ou encore en une année ? Quelle est la place des livres dans notre quotidien ?

La lecture, une activité richement constructive est désormais et malheureusement un loisir peu apprécié par la jeune génération. Le livre moyen par excellence d’enrichir la connaissance intellectuelle, n’occupe plus sa place d’antan ; il est de moins en moins l’ami intime de la jeune génération. La lecture n’est plus considérée comme la porte d’accès privilégiée au savoir et n’est plus synonyme de plaisir. Qu’est ce qui peut expliquer ce phénomène ?

Les séquences de lecture des jeunes sont de plus en plus courtes, souvent liées à leurs échanges sur internet, et par conséquent très liées à la sociabilité. On peut en quelque sorte dire que le numérique a changé notre façon de lire. Or, lire un livre est par nature une activité longue et solitaire. A l’ère du numérique, la façon dont les jeunes construisent leur approche culturelle ne va pas naturellement vers la lecture, même s’il est maintenant possible d’avoir accès à un livre en ligne via des bibliothèques numériques. Ce n’est pas pour dire que les jeunes ne lisent plus. Au contraire ils lisent toujours voire plus qu’avant, mais pas des livres. Le gout pour la lecture de littérature est en baisse, ce qu’on lit constamment ce sont des publications sur les réseaux sociaux, des articles, des publicités, etc. Il est plus facile de nos jours de voir un jeune tenir son Smartphone en mains qu’un livre. Le Smartphone est devenu le premier terminal culturel des adolescents et même des adultes. D’autres loisirs tels que la télévision, le cinéma sont pour beaucoup dans le recul de la lecture des livres dans nos habitudes. Les programmes télévisés sont tellement diversifiés et occupent une grande partie de notre temps libre. Que dire alors des petites sorties entre amies dans des coins sympa.

Quoi qu’il en soit, la télévision encore moins  internet ne saurait destituer le livre. Qu’il soit scientifique, littéraire, scolaire ou autre, le livre a pour rôle principal de véhiculer des connaissances illimitées. La différence entre le livre et tous ces autres loisirs est que le livre nous accorde la chance de pénétrer dans un autre monde, de vivre l’espace d’une lecture dans une autre dimension ; de nous mettre dans la peau d’une autre personne et d’acquérir un immense savoir. Et il est très triste de constater que dans notre société ce sont des jeunes d’un certain profil qui s’y intéressent encore. Même dans les établissements scolaires, la jeunesse peine à dévorer les livres inscrits au programme scolaire.

Il est dès lors important et impératif que notre société prenne conscience de l’importance qu’a le livre dans le développement culturel et intellectuel de sa jeunesse. Ainsi le système éducatif aussi bien que la famille doit jouer sa partition. L’enfant apprend l’amour de la lecture au sein de sa famille tout comme il acquiert d’autres capacités. L’apprentissage de l’enfant se fait quand il est encore tout petit, de ce point de vue, les parents ne sont pas seulement appelés à enseigner aux enfants les concepts de base d’une bonne éducation, mais aussi de leur apprendre à aimer tout ce qui contribue dans la construction de leur personne. La responsabilité incombe aussi au système éducatif qui doit s’atteler à enrichir nos établissements scolaires de bibliothèque qui leur serviront de support. Au-delà, le programme scolaire volumineux laisse peu de temps aux enfants et aux jeunes pour s’adonner aux loisirs.

Le web, le téléphone portable, la télévision, les consoles de jeux ont créé toute une nouvelle gamme de loisirs supplémentaires, très attractifs, qui ont fait une entrée massive dans ‹‹l’espace temps›› des jeunes. Le livre a certes perdu sa légitimité mais reste néanmoins le moyen le plus légitime de se cultiver. Il nous incombe donc à tous de rétablir la connexion entre le jeune et la lecture des livres.

Voici une liste des bibliothèques et archives au Cameroun https://www.scribd.com

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page