You cannot copy content of this page

Rencontres Internationales des Films Courts (RIFIC), 15 ans que ça dure

Plus que quelques heures et les cloches du 15e anniversaire des rencontres internationales des films courts (RIFIC) sonneront dans la capitale politique camerounaise. Cette année, le festival qui va se dérouler également dans les villes de Douala et Garoua Boulaï a pour thème « Le court métrage et ses publics ».

RIFIC 2016: présentation des membres du jury/ DR

Cette édition en plus de célébrer les professionnels du cinéma veut également faire connaître le court métrage auprès du public, d’où le choix du thème. Par ailleurs, près de 400 cinéphiles, de nombreuses signatures du monde du cinéma, de l’audiovisuel et de la littérature et des talents locaux sont attendus à ces rencontres. Ainsi, sont annoncés au Cameroun le journaliste de TV5 Monde Christian Eboule qui va animer une master class sur les techniques de base du journalisme et la critique cinéma ; la comédienne guadeloupéenne Nathalie Vairac, la journaliste Denise Epote et Me Flore Agnès Nda Zoa, fondatrice de l’association « La Cène littéraire » et par ricochet la marraine des RIFIC 2019.

Lire aussi “Coup d’envoi de la semaine du premier film (Yarha) le 23 novembre 2019 à Yaoundé

Au-delà des cérémonies d’ouverture et de clôture prévues les 26 octobre et 2 novembre respectivement, le menu des RIFIC indique également des projections de films en salle et en plein air, des master classes, des rencontres professionnelles et des compétitions diverses. Toutefois, il est prévu la traditionnelle séance de remise de prix aux plus méritants. Au soir du 2 novembre, 8 distinctions seront remises aux films qui auront réussi à convaincre le jury et parmi celles-ci, le grand prix RIFIC et un prix spécial du jury en hommage à un professionnel du 7e art au Cameroun.

Le bonus de cette édition selon le nouveau délégué général des RIFIC Martial Nguea, est l’attribution du prix spécial PNUD à un film dont le thème sera en rapport avec la femme et l’enfant. Les films éligibles à cette récompense devront être réalisés dans des camps de réfugiés par des jeunes réalisateurs assistés de l’équipe du festival.

Lire aussi “Clap de fin pour la 3e édition du festival d’animation africain (CANIMAF)”

Le village du festival, qui est une première dans l’histoire des RIFIC, sera établi au Centre Culturel Camerounais. Le public y aura droit à diverses attractions tant musicales que culinaires du 30 octobre au 1er novembre. Côté musique, plusieurs artistes se produiront durant cette période, parmi lesquels Donny Elwood et Lydol.

L’initiative portée par l’association Sud Plateau a su au fil des années se faire une place parmi les festivals de cinéma au pays d’Arthur Si Bita, ce qui fait de ce festival le 2e plus ancien après Ecrans Noirs et le premier à célébrer le court métrage au Cameroun.

Le rendez-vous est donc pris pour ce Samedi 26 octobre au Centre Culturel Camerounais pour le coup d’envoi des 15es Rencontres Internationales des Films Courts à partir de 19 heures.

Follow and share if you liked
error0

Peguy Cappron NGASSAM

Next Post

« Hadja Binta », un roman qui lève le voile sur la femme sahélienne

ven Nov 8 , 2019
Le 26 octobre dernier a eu lieu à l’institut Français de Yaoundé, la dédicace de l’œuvre romanesque « Hadja Binta » de l’écrivain et ingénieur Badiadji Horretowdo. Ce livre paru aux éditions Proximité 2019 a pour message principal l’impact du changement social sur la société camerounaise à travers  l’histoire d’une femme […]

Archives

Follow by Email
Facebook
Facebook
Instagram0