« Slamthérapie » est le titre du tout premier album de la slameuse Lydol présenté il y a quelques jours à la presse. Dans cette collection de 14 titres, Lydol aborde des thèmes tels que le partage, l’espoir et la fraternité qui sont en quelque sorte les réalités de son quotidien.

Le choix de ce titre pour le premier « bébé » de Lydol se justifie selon elle par le fait que le slam est une thérapie, c’est une façon d’exprimer son état d’esprit d’où la perception de cet art comme une liberté et non une contrainte. Parmi les titres que compte « slamthérapie », l’on retrouve les premières productions de l’artiste, à savoir « d’un autre » le premier single de Lydol, « Amina » le second sorti en 2017 et « Light » le plus récent dans lesquels les talents d’oratrice de la slameuse sont aisément perceptibles.

Dans le but de faire découvrir l’album en entier, Lydol a opté pour un concert qui aura lieu le 11 Avril prochain à l’Institut Goethe du Cameroun de Yaoundé qui sera couplé à une séance de dédicace. Sa sortie devant la presse a été l’occasion pour elle d’inviter à nouveau le public à prendre part à cet événement premier du genre dans sa carrière. Elle n’a cependant pas manqué de réitérer sa gratitude à l’endroit de tous ceux qui la soutiennent et la suivent depuis le début de l’aventure.

Après le concert de présentation de son album, l’agenda de la slameuse prévoit la tournée « SlamUp » avec  l’humoriste Ulrich Takam. « SlamUp » est un événement qui met en exergue le slam et le standup qui va se dérouler dans les villes de Douala, Yaoundé et Dshang à partir du mois prochain. Et en Juin 2018, la 7e édition de « Science slam Cameroun ».

 

QUI EST LYDOL ?

Lydol/ (c) Flyboy

Arrivée sur la scène par le biais de la compétition « Challenge vacance » en 2009 où elle termine demi-finaliste, Lydol est une artiste de slam qui éprouve des difficultés à déterminer avec exactitude à quand remonte ses débuts dans le slam. « C’est avec le temps que je me suis rendue compte que c’est ce que je fais qu’on appelle slam ». Confie-t-elle.

Néanmoins, l’on retient d’elle qu’elle a plusieurs fois représenté le Cameroun sur des scènes à l’international grâce à ses talents de slameuse, avec au passage plusieurs récompenses. Après son échec en demi-finale de « Challenge vacance » en 2009, Lydol revient pour une nouvelle participation l’année suivante et remporte le titre de vainqueur national de ladite compétition dans la catégorie « slam ». En 2013, elle se distingue à nouveau deux nouveaux sacres au « Ressort Jeune Talent » et à « The spoken word project ». En 2016 Lydol franchit un nouveau cap et se présente à « L’Afrique a un incroyable talent ».

A côté de ses participations aux compétitions, Lydol a également eu des expériences internationales parmi lesquelles les plus récentes « Printemps de pöets» en France et « Words n wine night » en Afrique du Sud en Mars dernier ; « Festival Ndjam s’enflamme en slam » au Tchad, « Scènes expérimentales » au Sénégal et « Festival babi slam » en Côte d’Ivoire toutes vécues en 2017.

Lydol née Nwafo Dolly Sorel s’est donnée pour mission de faire en sorte que le slam dépasse le cadre intimiste des salles d’ateliers et des scènes, ce qui l’a conduit à adopter un style particulier dans ses textes qui sont pour la plupart en a capela mais des fois accompagnés d’une mélodie qui les souligne. Elle est par ailleurs l’organisatrice et modératrice des ateliers « Styles haut à stylo » et la compétition « Sciences slam Cameroun ».

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page