Le projet de construction d’un musée devant abriter les mémoires du processus de colonisation  et d’accession à l’indépendance des pays africain poursuit sa gestation.

Le premier pas dans la réalisation du Musée des Indépendances Africaines ainsi nommé, avait déjà été marqué en 2019 par la visite des représentants du Programme Route des Chefferies (PRDC) à Mbot-Makak, village situé en terre Bassa au Cameroun. Cette mission avait par-là, reçu l’aval des pères de cette localité pour la réalisation de ce projet unique en son genre.

En effet, le Musée des Indépendances Africaines ainsi pensé par le PRDC avec l’appui de l’association TMASE, sera à l’échelle internationale, le premier musée à traiter de cette thématique.

Cette année donc, le projet reprend vie avec la visite du 10 au 12 juillet prochain, d’une nouvelle mission du PRDC, cette fois accompagné de son partenaire de longue date, l’Institut des Beaux-Arts de Nkongsamba, notamment à Mbot-Makak et à Boumnyebel. L’objectif de cette deuxième mission consiste à faire un inventaire et une analyse technico-scientifique des sites proposés par les autorités locales pour la réalisation du Musée des Indépendances Africaines.

Etendu sur une superficie de 5 hectares, le Musée des Indépendances Africaines sera constitué des espaces d’exposition, d’un amphithéâtre, d’une médiathèque et d’un jardin mémoriel. Un projet exceptionnel qui s’inscrit, dans une vision de transmission intergénérationnelle, du patrimoine historique du peuple africain.

Le Musée des Indépendances Africaines est un projet porté par le Programme Route des Chefferies, avec le soutien de l’Association Pays de la Loire Cameroun et l’Association TMASE. Ce projet muséographique est une nouvelle réalisation de la Route des Chefferies (RDC), qui est un programme de valorisation du patrimoine culturel et naturel du Cameroun.Un programme initié par la diaspora camerounaise de Nantes et les autorités traditionnelles qui, depuis une quinzaine d’années déjà, participe à travers ses activités, au développement des industries culturelles et créatives du Cameroun. Le PRDC compte à son actif de nombreuses réalisations telles que : la mise en place d’un Office Régional de Tourisme de l’Ouest Cameroun en 2013 ; la publication de nombreuses œuvres littéraires à l’instar de l’ouvrage intitulé « Les civilisations du Cameroun » paru en 2012 et la construction de quatorze musées communautaires dont le Musée des civilisations de Dschang à l’Ouest Cameroun en 2011.

 

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page