Le clap de fin de la 5e édition des Trophées Francophones du Cinéma qu’abritait le Cameroun depuis le 4 Décembre dernier, a été donné hier Samedi 16 Décembre dans la grande salle du Palais des Congrès de Yaoundé.

La soirée de Gala pour clôturer deux semaines intenses de célébration du 7e art de la francophonie, a été un moment de pure célébration et empreint d’émotions. De l’émotion il y’en a eu au cours de cette soirée de clôture, particulièrement lors de la projection sur écran d’un petit film qui retraçait l’histoire du cinéma à travers des figures emblématiques depuis l’ancienne jusqu’à la nouvelle génération des cinéastes camerounais.

Même si c’était le cinéma qui était à l’honneur lors de cette soirée, le podium du Palais des Congrès a aussi vibré au rythme des performances musicales, notamment du groupe Macase,  de la troupe de danse « Oku Ndjoundjou » de la région du Nord-ouest, en passant par les prestations de la chanteuse Sanzy Viany et de l’ambassadrice des derniers Jeux de la Francophonie Kareyce Fotso, qui a offert un agréable moment de communion avec le public.

Trophées Francophones du Cinéma 2017: passage de l’artiste musicienne Kareyce Fosto/ Kulture Master (c)

Du suspense aussi il y’en avait, puisque c’est au cours de cette soirée de clôture qu’ont été dévoilés les vainqueurs des différentes catégories en compétition. L’on retiendra que le Cameroun pays hôte, présent à travers 8 nominations, recevra deux trophées ; à savoir: Jacques Greg Belobo pour son second rôle dans « la Patrie d’abord » et Éric Bodoule Sosso pour son documentaire long métrage « Ndjambar Sembene, l’insoumis ».

Lire aussi “Les lauréats des Trophées Francophones du Cinéma édition 2017

La grande surprise de la soirée a été le prix spécial du public attribué par le Ministre des Arts et de la Culture camerounais au film long métrage « la Patrie d’abord » de Thierry Ntamack. Une récompense à la hauteur de ce chef-d’œuvre qui a mobilisé un public, au combien impressionnant lors de sa projection durant cet événement à la salle de Canal Olympia de Yaoundé le 9 Décembre dernier. Une distinction spéciale du jury de ces Trophées Francophones du Cinéma a été décernée au réalisateur, acteur et comédien camerounais Gérard Essomba.

Les Trophées Francophones du Cinéma 2017 c’était également le prix du cinéphile. Ici il était question de primer un cinéphile à la fin de chaque projection des films en projection. Cette méthode aura marché au Cameroun dans la mesure où l’on a vu après chaque projection, des cinéphiles excités et enthousiastes à l’idée d’être tiré au sort et ainsi remporter une tablette. Pour 10 jours de projections, le festival aura enregistré 10 gagnants du prix du cinéphile. Cependant, le principe prévoyait également qu’au soir de la remise des trophées, un gagnant parmi les 10 soit tiré au sort pour assister aux prochains TFC dont la destination est encore inconnue. Et c’est la gagnante de l’année dernière à Beyrouth qui a eu le privilège de tirer au sort celui qui sera à sa place l’année prochaine. Après un court moment de suspense, c’est finalement Michael Mbouemboué qui sera tiré et gagne ainsi son pass pour la 6e édition des trophées.

Les 5e Trophées Francophones du Cinéma tenues en terre camerounaise s’achèvent, comme un défi le pays le Cameroun l’a fièrement remonté comme l’a reconnu la présidente de l’événement et productrice Claire Denis dans son allocution hier soir. Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle destination où célébrer les 6e Trophées Francophones du Cinéma.

https://www.facebook.com/kulturemaster/videos/vl.214926405752209/1963731510560146/?type=1

 

 Ines Maelle PAPGOUO

Like and share if you liked!
You cannot copy content of this page